« Si ce n’est pas compliqué, t’es pas sur le bon chemin! » – qui inventarait une merde pareille?!

Avr 19, 2020 | TRUCS DE LA TÊTE

Parfois je vois des choses qui me rendent imbécile par les yeux…

Il existe une tendance d’affirmer que, apparemment, si dans ta vie tu ne traverses pas des tunnels remplis de merde, tu n’est pas dans le chemin du succès. Selon cette théorie, si la vie se passe plutôt bien, sans grandes difficultés, t’es foutu. Ou alors t’auras une mort lente et douloureuse. Torturé par des fourmis, par exemple, qui doit être une putain de mort, car les fourmis sont super engagées dans tout ce qu’elles font.

  • « Si ce n’est pas difficile, tu ne le fais pas correctement. »
  • « Tout est compliqué avant d’être simple. »
  • « Rien qui vaut la peine est facile. »
  • « Le succès est d’aller d’échec en échec sans perdre l’enthusiasme. » – wtf?!
  • « Si c’était facile, ça n’aurait pas la même valeur. »
  • « Plus c’est difficile, plus importante c’est la conquête. »
  • « Les meilleures choses de la vie ce sont les plus compliqué à atteindre. »

Les phrases ci-dessus ont vraiment été dites par des personnes… avec un cerveau et tout… je… je… je… je…

Je vois ça et la seule citation qui me vient à l’ésprit est celle de Voltaire :

Pour avoir du succès dans ce monde, il ne suffit pas d’être stupide. Il faut aussi avoir des bonnes manières.

Ch’est cha. J’ai l’impression de voir des bonne manières de convaincre alliées à la stupidité.

Quelle est la crédibilité de telle brillante théorie ?

Voyons, qui a été nommé expert de la Théorie de la Soufrance Universelle de l’Évolution pour penser à définir que, pour avoir du succès, être heureux ou atteindre quelque chose dans la vie, il faut avoir une soufrance au moins équivalent au niveau de succès attendu, mais si c’est un peu plus, tant mieux?

Je ne suis pas capable d’imaginer ce qui passe par la tête de ces gens! Il n’y a un seul mot utile! Si, d’un côté, la Spiral Dynamique explique (un jour j’écris un article sur le sujet) que pour vivre une transformation au niveau des valeurs il est nécessaire de passer par une perte de ceux qui nous avions avant, il s’agit des valeurs et des grandes transformations.

Y-a-t’il certaines personnes qui passent par l’enfer et plus pour atteindre ce qu’elles veulent comme objectif? Certainement. Et ça me fait de la peine. Mais il y a aussi beaucoup de monde né en berceau d’or, qui ont tout ce que l’on peut imaginer, et tant mieux pour eux. Ça me fait la peine de ne pas en profiter aussi.

Ah, mais ce qui est facile n’a pas de valeur!

Non? Donc, la prochaine fois où quelque chose te sera offerte, sans que t’aies vraiment rien fait pour la mériter, sais-tu où tu peux la mettre? Yep…

Ceci dit, ça vient d’où cette histoire?

Je me dis qu’il y aura plusieurs origines, que je vais inventer maintenant, mais que dans ma tête ont tout un sens pour nous (pour nous, puisque dans ma tête nous sommes beaucoup).

Point de vue

La principale origine de cette perle, que stipule que tu ne peux rien atteindre sans t’écraser au moins 1000 fois, je pense que c’est le point de vue. Nous décidons de voir la vie comme nous le souhaitons. Il y a ceux qui sont plutôt « Les bonnes choses viennent toujours à ceux qui attendent. » et ceux qui sont plutôt « Une casserole qu’on surveille ne bipe jamais. ».
Ceux de la deuxième citation seront plus susceptibles de croire à ce genre de théories.

Religion

Pauvre de celui pour qui la vie est simple, belle et facile, alors que Mr. nous a appris que souffrir c’est très mignon et recommandable. Et uniquement si nous souffrons comme des chiens, nous aurons le droit à un p’tit appart là dans le château. Que, d’ailleurs, doit être par lui-même un putain de couchemar au vu du nombre de âmes qui se sont installées depuis ces derniers 2000 ans. À moins qu’il existe un super jardin pour se promener, comme dans la maison des Kardashians.

Généralisations

La généralisations est une des choses qui ont aime beaucoup. Parce que ça fait que nous ne sentons pas seuls. Si mon parcours de vie c’était une catastrophe complète et je connais 2 autres personnes qui ont vécu une histoire similaire, on peut affirmer avec certitude que la vie c’est de la merde pour tout de monde.

Cinéma américain

Je suis convaincu que ces gens ont quelque responsabilité dans tout ça! Nous ne savons pas, mais eux, là dedans, ils le savent. C’est juste que ça ne passe pas à l’extérieur… Il s’avère que, dans l’art de conter des histoires, ça marche plus ou moins de la façon suivante: il y a un problème à résoudre; il y a un chemin pour arriver à la solution; à un moment donné, il y a un twist qui fait qu’on est tous dans la merde; il y a quelqu’un prêt à se sacrifier pour que tout se passe bien; et, grâce à ça, il y a le happily ever after, avec la moral de l’histoire. Je pense que ça rentre dans le cerveau de façon tellement inconscient que, non pas seulement les gens commence à y croire, comme elles se disent qu’il faut que ça soit comme ça.

Mauvaise volonté

Mon instinct me dit qu’il y a une portion généreuse de mauvaise volonté! Il se peut que ça soit juste ma mauvaise langue, mais les mecs qui font des Ted’s pour affirmer aux gens que « pour réussir il te faut souffrir » ce sont des mauvais perdants. Leur vie, à un moment donné, est allée de travers et ils ont maintenant le désir de diffuser ça à tout le monde car ça leur dérange que les autres ne se voient pas obligés à traverser la même tempête.

Qu’est-ce que ça provoque?

Dégoût. Pour démarrer, du dégoût.
Mais, à part ça, provoque aussi quelque chose plus dangereuse. Cela motive les gens à croire dans quelque chose dont ils n’ont absolument pas besoin et qui va juste leur apporter des ennuis.

Bon, c’est juste ça. Désolé, je ne vois pas d’autres choses.

Que faut-il dire aux gens au lieu de cette connerie?

Que les choses peuvent se compliquer, mais que ça n’est pas obligatoire. Ni une condition pour réussir.
Le fait que les choses soient compliqué ne doit pas être, en soi, une raison pour désister. Et, encore, cela est étroitement lié à la motivation que l’on a pour y arriver.

Courir un marathon serait très compliqué pour moi, mais comme je ne pourrais pas m’en foutre plus de courir comme un con pendant 42km, je désiste de l’idée à une telle vitesse que fait exploser un putain de feu d’artifice aux yeux des mecs qui vendent ce genre de théorie de la souffrance obligatoire. Bien sur! C’est compliqué un marathon. Ce n’est pas tout le monde qui réussit.
Tout à fait. Et parfois, juste parfois, ceux qui ne réussissent pas c’est parce qu’ils ne veulent pas réussir. Huh?

Difficulté n’est pas raison de désister.

J’achète ça. Alors, de là à dire aux gens que pour réussir n’importe quoi il faut s’envoyer en dessous d’un camion de cochons, c’est juste de la pure stupidité.

Suivez vos rêves, faites ce qu’il faut pour les atteindre – pendant le temps que ça fera du sens pour vous – et s’il se trouve que c’est délicieusement simple et facile pour vous, tant mieux. Je suis content pour vous. Un peu jaloux, même. Mais je vous souhaite que ça soit toujours comme ça.

Bon, c’est ce que je voulais dire. Bonne semaine et si vous avez besoin de quelque chose, n’hésitez pas à l’acheter.

D'AUTRES TRUCS QUE J'AI DIT

Les trucs les plus importants arrivent en une seconde

Les trucs les plus importants arrivent en une seconde

Les trucs les plus importants arrivent en une seconde! J'ai toujours eu cette conviction, qui est étroitement liée à la 4eme dimension: le temps. Chaque seconde est un événement complètement différent de celui d'avant et celui d'après et donc devient totalement isolé....