Les trucs les plus importants arrivent en une seconde

Juin 12, 2020 | NOT SO SECRET me

Les trucs les plus importants arrivent en une seconde!

J’ai toujours eu cette conviction, qui est étroitement liée à la 4eme dimension: le temps.
Chaque seconde est un événement complètement différent de celui d’avant et celui d’après et donc devient totalement isolé.
Ce qui fait que tout ce qui arrive maintenant, arrive dans ce seconde et pas une autre.

  • Le moment où t’écoutes ton bébé pour la première fois: 1 seconde;
  • L’instant où tu comprends que t’est tombé amoureux de quelqu’un: 1 segundo;
  • La durée prise par ton cerveau à bloquer l’environnement extérieur pour te proteger quand tu découvres que tu as une maladie incurable: 1 seconde;
  • Détourner le regard sur la route et mourrir: 1 seconde;
  • Fraction de temps que dans laquelle l’Univers s’immobilise quand tu sais que tu vas être papa: 0,1 seconde 😉
  • Le temps que tu prends pour t’assoir quand tu prends connaissance du décès de quelqu’un de proche: 1 seconde;
  • Le moment où ton corpo se déconnecte de la vie et tu ne fais plus partie de ce monde: 1 second;
  • Durée du mot « Oui » quand il gagne la valeur d’une vie partagée à côté de quelqu’un: 1 seconde (bon, certaines personnes prennent un peut plus…);

Et une seconde, parfois, c’est trop

Hier, Emma est tombée du canapé. Et mon coeur a pris moins d’une seconde pour s’arrêter.

Une seconde. C’était le nécessaire pour expérimenter la vraie peur, pour la première fois dans ma vie.
Pour ne plus connaître mon prénom, ni où j’étais, ni ce que je faisais la seconde immédiatement avant, quand la vie était belle, la réalité était autre et tout allait bien.

Une seconde est suffisante pour que l’hypothalamus avec l’amygdale prennent en charge mon cerveau et mon corps augmente la température drastiquement jusqu’à que je commence à sueur, le rythme cardiaque s’élève jusqu’à que ça devienne impossible de contrôler ma respiration et ma bouche sèche comme s’il faisait une chaleur insupportable dehors.

Une seconde c’est ce qui ma fallu pour réagir! La durée pour que je la récupère du sol, où elle est tombée sans aucun type de protection, à part le fait que le canapé est bas et d’avoir son corps en caoutchouc, comme tous les bébés quand ils sortent de l’usine.
Une seconde que j’ai pris à scanner Emma de A à Z, pour garantir qu’il n’y avait pas du sang ou quelque chose en dehors de sa place. Ou quelque chose de bizarre. Ou quelque chose de quelque chose, car je ne savais même pas ce que cherchais.
Et moins d’une seconde c’est ce dont j’ai eu besoin pour la tenir fort dans mes bras.

Une seconde c’est ce qu’elle a pris pour commencer à pleurer comme je n’avais jamais entendu. À donner des coups tellement forts que j’ai eu peur de la voir sauter de mes bras.
Désespoir, peur, panique, tout mélangé, dans un regard fixé sur le mien, complètement perdu sans comprendre ce que venait de lui arriver.
Et elle n’a pas à comprendre! Comment peut elle comprendre?
Elle ne sait pas encore que tomber par terre va être quelque chose de banal, sans aucune importance et qui arrive tous les jours à tout le monde. Elle ne sait pas qu’elle va se lèvera, qu’elle me regardera, sourira et recommencera à courir dans une direction quelconque.
Mais ça ne lui avait jamais arrivé et c’est ce qui fait que c’est tellement terrifiant, comme la plupart des tragédies.

Comme mon coeur que ne s’était jamais arrêté et ça c’était aussi terrifiant. Bien sur, je sais que il va s’arrêter quelques fois au fur et à mesure qu’elle s’aventurera dans sa vie et j’espère que à chaque fois ça soit moins effrayant. Mais mon coeur ne s’était jamais arrêté. Et hier il l’a fait.
Et c’était uniquement quand je lui a pris sa tétine et je l’ai vu sourire timidement, comme si elle disait « Tout va bien, dada« , que mon coeur à redémarré.

Je crains que sera toujours comme ça. Mon coeur s’arrêtera et ça sera uniquement quand elle me dira « Tout va bien, dada » qu’il redémarrera.

Une seconde! C’est ce que j’ai pris pour perdre complètement la notion d’existence, mourrir et revenir.
C’est pour cela qu’il est important de comprendre ce dont nous avons besoin pour vivre pleinement: une seconde à la fois.

D'AUTRES TRUCS QUE J'AI DIT